À propos

Bibliophage boulimique, j’étais lasse de m’extasier sur les articles des autres. En plus, mes dernières propositions pour des appels à communication ont été refusées. Alors à défaut de signer des articles dans des revues prestigieuses, j’ai donc décidé d’écrire des articles de blog, afin de rendre hommage à la sociologie, aux bibliothèques bien garnies, aux études de genre, à la dure vie de jeune chercheuse, à tous les livres qui m’ont sauvé la vie ou assommée d’ennui, et à l’ethos professionnel si particulier des coupeurs de cheveux professionnels. Parce qu’au fond on fait tous un métier basé sur la tractocapillarité. Et pour rendre à Sanson ce qui est à Sanson, le nom du blog est inspiré du Système Victoria, d’Eric Reinhardt et le titre vient d’un ethnologue chez le coiffeur de Michel Messu. Parce qu’il n’y a pas de sujet futile qui ne mérite qu’on ne lui rende justice, pas même les conversations de salon de coiffure.

Pour me soutenir : lien Utip

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :