Archives de l’Auteur azlyght

L’amour – un piège à femmes (cas pratique)

C’est l’histoire d’une copine. De plusieurs copines en fait. D’ailleurs, certaines d’entre elles ne sont même pas des amies à moi, ce sont des amies d’amies ou de vagues connaissances. Ce sont des filles entre vingt-cinq et trente ans, disons , hétérosexuelles. Un âge où les relations amoureuses deviennent « sérieuses », elles durent souvent depuis un an …

Lire la suite

L’amour – un piège à femmes

L’amour. L’amour romantique, s’entend, pas l’amour filial ou les autres formes d’affection. Et l’amour hétérosexuel, puisque l’amour homosexuel est considéré comme un phénomène trop minoritaire pour mériter qu’on s’y intéresse. L’amour, ce qui fait courir les hommes et les femmes. L’amour romantique hétérosexuel, qui a fait couler beaucoup d’encre, est à la base de nombreuses …

Lire la suite

En finir avec « il-faut-préparer-l’après-thèse »

« Il faut préparer l’après-thèse pendant la thèse ». Cette phrase, je l’ai entendue la semaine dernière dans la bouche d’une des titulaires de mon laboratoire, lors de l’assemblée générale. Je ne sais plus à quel propos elle le disait. S’agissait-il de se tourner vers des sujets de recherche sexy et bankables pour obtenir des financements ? Faire …

Lire la suite

Je ne peux plus me permettre de travailler gratuitement

Le gif est extrait de la série Girls Quand j’ai vu ce gif, il m’a interpellé parce qu’il faisait écho à un article que j’avais envie d’écrire depuis un moment, sur le travail de jeune chercheur comme vocation. Lors d’une conférence à laquelle j’ai participé, une fonctionnaire d’une administration territoriale m’avait demandé si nous étions …

Lire la suite

Le bon point de vue

En deux jours, j’ai eu deux fois la même conversation, dans deux contextes très différents. La première était avec un ami qui reprochait aux militants qu’il avait rencontrés d’avoir un discours trop binaire, oppresseurs/oppressés, dominants/dominés ; sans prendre suffisamment en compte les nuances, les exceptions, les situations minoritaires. La seconde a eu lieu avec une étudiante …

Lire la suite

L’amour est une arme – les dystopies young adult et l’amour romantique

Ma réflexion sur les dystopies[1] young adult[2] a commencé en lisant la saga Delirium, qui met en scène une société où l’amour romantique est considéré comme une maladie et interdit. Ca m’a fait tiquer, parce que ce n’est pas la seule dystopie parue récemment à mettre en scène ce motif particulier (l’interdiction du sentiment amoureux[3] ou …

Lire la suite

L’université ou la reproduction spontanée

Je donne des T.D. en ce moment, et je suis laissée assez libre en ce qui concerne le contenu des enseignements (peut-être trop, mais ce n’est pas la question). Une de mes seules directives : cette semaine, je suis supposée étudier un texte avec les étudiants. Simple et précis. Je peux étudier un texte, pas de …

Lire la suite

Le doctorat ou l’urgence perpétuelle

Comme le souligne cet article, la thèse se caractérise par une très grande liberté temporelle (bien que contrainte pour certains par les exigences d’une vie professionnelle et/ou familiale et par les multiples engagements liées à l’injonction de « se faire un CV »). Mais la liberté d’organiser son temps (dans le cadre du télétravail par exemple) ne …

Lire la suite

De l’art de commencer des carnets

J’adore les articles de papeterie. L’offre commerciale (du moins en boutique) me fait bien sentir combien je suis ringarde : les beaux carnets sont généralement réduits à portion congrue dans les papeteries et le papier à lettre inexistant (ou hors de prix). Je collectionne les cahiers, et rien ne me met en joie comme entamer un …

Lire la suite

Comment faire prendre des vacances à votre doctorant-e ?

Comme l’a souligné cet excellent article sur le rapport au temps des doctorants, le ou la thésard-e n’a de compte à rendre qu’à lui-même ou à elle-même, concernant l’organisation de son temps de travail. Il ou elle va donc être amené-e à se mettre la pression pour travailler en permanence, et s’auto-flageller s’il ou elle …

Lire la suite